17.6.15

À en pleurer

http://www.lemonde.fr/societe/
Le Monde.fr avec AFP le 17.06.2015 à 15h11
Corse : des enseignantes menacées pour avoir voulu faire chanter des écoliers en arabe
Les institutrices avaient prévu de faire chanter Imagine en plusieurs langues (français, corse, arabe, anglais et espagnol) à leurs élèves lors de la kermesse de fin d’année. Le village de Prunelli-di-Fiumorbu (Haute-Corse) compte 3 000 habitants, dont une forte communauté maghrébine. Hostiles au projet de faire chanter les enfants en arabe, des parents ont menacé de perturber le déroulement de la kermesse si le projet était maintenu. La direction de l’école a annulé la kermesse, et l’inspection d’académie saisie par les enseignantes a déposé une plainte contre X. Les enseignantes ont exercé leur droit de retrait mais ont repris les cours mercredi dans une ambiance tendue.

Lamentable. Déjà après la guerre d'Algérie l'occasion avait été ratée. N'aurait-on pas pu alors profiter du rapatriement des "Français d'Algérie", puis de l'appel aux travailleurs maghrébins, pour proposer dans les collèges métropolitains l'enseignement d'une nouvelle langue vivante, à savoir l'arabe? Cela aurait agrandi l'ouverture au monde de la population locale et facilité l'intégration des arrivants. N'est-ce pas après la deuxième guerre mondiale que des Français, non sans l'aide de leurs vieux ennemis, ont décidé de renforcer en France l'enseignement de l'allemand?
Permettre à ceux qui le voudraient d'apprendre l'arabe dans les règles avec des enseignants certifiés changerait à coup sûr le regard et le sentiment des uns et des autres. Cela ne risquerait que de faire voler en éclats clichés et idées toutes faites, tout en réduisant les prérogatives des terroristes ou autres illuminés qui évoluent comme ils l'entendent dans une sorte de monde interdit.
À l'inverse de ce fait divers sordide (appelons-le comme ça), la réalité est parfois heureusement plus étonnante. La communauté où je travaille comme bénévole accueille aussi bien gens d'ici et migrants. Ce matin, il y avait C. parmi ceux qui aident. Il vient d'Afrique et pour le moment parle mieux anglais que français. Chose rare,  tombant sur des livres et des journaux en arabe, je m'assure qu'il le parle et les lui montre. Visiblement content, il me dit que l'un d'eux est un exemplaire du Coran et il les met de côté de côté, ajoutant que c'est pour M. - qui lui aussi a fui un de ces pays africains en guerre - et il s'explique : "Moi je suis chrétien. Lui est musulman". L'an dernier M. était allé à Lourdes avec le Secours Catholique.

14.6.15

Annonces.com

http://www.usinenouvelle.com/

Ségolène Royal déclare la guerre au Roundup, le désherbant star de Monsanto

Mis à jour le 15 juin 2015, à 07h10 - Publié le
La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé ce dimanche 15 juin son intention d'interdire la vente libre dans les jardineries françaises du "Roundup", désherbant phare de l'américain Monsanto classé cancérogène.
"La France doit être à l'offensive sur l'arrêt des pesticides, et d'ailleurs, elle doit être aussi à l'offensive sur l'arrêt des pesticides dans les jardins*", a indiqué la ministre de l'Ecologie et du Développement durable Ségolène Royal sur France 3 ce dimanche 14 juin.

* Et dans les champs? 

Les vendeurs spécialistes continueront à vendre leur pharmacopée mortifère aux spécialistes de l'"agriculture" industrielle dont l'objectif est avant tout d'employer le minimum de main-d'œuvre pour un profit maximum, et qui ne poussent des cris d'orfraie que lorsqu'ils craignent de le voir rogné, capables alors de trouver les mots 'emploi' et 'faim dans le monde', comme si c'était ça qui les motivait.
Dans les champs, la mort rousse du printemps a encore de beaux jours devant elle, et le parfum des insecticides continuera encore de détériorer la Terre vivante.
Il serait temps que les forces publiques prennent enfin les devants.